© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

couvercle de lékanis

Epoque / période : classique ; hellénistique ; vernis noir ; style de Gnathia

Date de création/fabrication : 2e moitié IVe s. av. J.-C. (-350 - -300)
Lieu de création : Italie méridionale (?)
Lieu de découverte : Italie (?)
Numéro d’inventaire
Numéro de collection : Cp 528

description

Dénomination / Titre
Dénomination : couvercle de lékanis
Typologie : sur couvercle ; bouton (aplati)
Description / Décor
Décor : sur couvercle ; languettes ; ruban ondulé ; oves (pointé)

Etat de l'oeuvre : quelques éclats sur couvercle

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 6,9 cm ; Largeur : 15 cm ; Diamètre : 10,6 cm ; Poids : 189 g
Matière et technique
Matériau : argile
Technique : peinture brillante (peinture), peinture superposée (peinture)
Précision technique : vernis à reflets bleus métalliques ; peinture blanche sur couvercle

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : classique ; hellénistique ; vernis noir ; style de Gnathia

Date de création/fabrication : 2e moitié IVe s. av. J.-C. (-350 - -300)
Lieu de création / fabrication / exécution
Italie méridionale (?)
Lieu de découverte
Italie (?)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1863
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie


Bibliographie de comparaison

- Morel, Jean-Paul. Céramique campanienne : les formes. Paris, de Boccard, 1981. B.E.F.A.R.. , p. : 326
Dernière mise à jour le 23.10.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances