Sully
Rez-de-chaussée
Galerie d'Athéna (dite aussi galerie de la Melpomène)
Salle 15

Arès dit "Arès Borghèse"
Oeuvre romaine d'époque impériale
(Ier - IIe siècle après J.-C. ?)

Marbre
H. : 2,11 m.

Cette statue conserve peut-être le souvenir d'une oeuvre originale en bronze, aujourd'hui perdue, de la fin du Ve siècle avant J.-C.
La statue est identifiable à Arès par le casque mais aussi par l'anneau de cheville qui rappellerait l'amant d'Aphrodite.
Le culte et les représentations d'Arès sont très rares dans le monde grec. Aussi a-t-on pensé à attribuer la paternité de ce type statuaire à Alcamène, sculpteur athénien qui est l'auteur, selon Pausanias (I, 8, 4), d'une statue d'Arès érigée sur l'agora d'Athènes. Le temple de l'Agora aurait été transféré, à l'époque d'Auguste, d'Acharnès à Athènes. Or les représentations connues de l'Arès susceptibles de refléter l'oeuvre d'Alcamène montrent un dieu cuirassé (voir relief Ma 742, dans la galerie de la Vénus de Milo).
L'Arès Borghèse pourrait donc être plutôt une création romaine selon un type classicisant. En effet, largement diffusé, ce type de représentation fut associé au type féminin de la Vénus de Milo, pour portraiturer le couple impérial romain, symbole de l'union entre la force guerrière et la paix (voir salle 25, Ma 1009).
Ancienne collection Borghèse. Achat, 1807
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Inventaire MR 65
(n° usuel Ma 866)



Contacts | Crédits