Sully
1 e étage
Figurines en terre cuite grecques
Salle 646
Vitrine 8
détail de la signature
l'atelier de Diphilos
Myrina
Signatures et inscriptions

Les premières signatures sur les terres cuites apparaissent à Myrina au IIe siècle avant J.-C. ; Aglaophon, Agestratos et Hyperbolos (Myr 35 et Myr 428) font alors partie des quelques rares artisans à adopter cette pratique qui devient usuelle aux premiers siècles avant et après J.-C. Inscrites en alphabet grec, même quand il s'agit de noms latins [voir Gaius, Myrina 685] et déclinées au génitif comme c'est la règle, complètes ou sous forme de monogrammes (Myrina 1034), les signatures étaient incisées ou imprimées dans l'argile fraîche au revers de la figure (elles apparaissent alors en creux) ou, plus rarement, à l'intérieur du moule (elles sont alors en relief, Myrina 1005 - S 3637). Elles nous livrent ainsi quelque 45 noms propres d'artisans ou de responsables d'officine, qui pouvaient éventuellement se transmettre sur plusieurs générations, comme celui de Diphilos (Myrina 1005 - S 3637, Myrina 1034, Myr 430 - Myr 459).


DIPHILOS


Femme debout drapée
Signature : "Diphilos"
Fin Ier siècle avant J.-C.
H. : 20,70 cm. ; L. : 7,30 cm.

Fouilles Ecole française d'Athènes, 1894
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Myrina 1005 - S 3637



Contacts | Crédits