Sully
1 e étage
La Chapelle
Salle 600

détail de la partie inférieure
Hubert Robert peintre du Louvre

Peintre d'architecture réelle ou imaginaire, animée de silhouettes légères, "Robert des ruines'', comme il a été parfois surnommé, a souvent pris le Louvre pour sujet : quelquefois l'extérieur avec ses guichets animés ou ses jardins envahis de statues, le plus souvent l'intérieur du Muséum en cours d'élaboration. Membre de l'Académie dès 1766, actif participant à la commission du futur Muséum dès 1778, conservateur des tableaux du Roi puis du musée, logé au Louvre jusqu'en 1806, il est au coeur de la muséologie des Lumières. Ses projets pour l'installation du Muséum dans la Grande Galerie sous l'Ancien Régime, pour un éclairage zénithal par la suite, devaient déboucher sur des caprices oniriques comme la galerie en ruines d'où émerge la silhouette de l'Apollon du Belvédère.


Hubert ROBERT
Paris, 1733 - Paris, 1808

La Grande Galerie, vers 1795
H. : 0,37 m. ; L. : 0,41 m.

La Grande Galerie représentée au moment de sa première ouverture au public, entre 1793 et 1796 : éclairage par des fenêtres ouvertes au nord et au sud, sculptures et vases au centre de la galerie. Les artistes sont déjà nombreux à y travailler. Au centre, un groupe de femmes et d'enfants admirent le Mercure en bronze de Jean de Bologne. Au fond, un grand vase en porcelaine de Sèvres bleu et or de P. Thomire.
Donation M. et Mme D. David Weill, 1948
Département des Peintures
R.F. 1948 36



Contacts | Crédits