Denon
Entresol
L'Égypte et la Syrie mamlukes
Espace B
58
Vue de LP 16 (dessous)
Vue de LP 16 (dessus)
« Baptistère de saint Louis »
Blasons intérieurs : « France, 1821 » Signé : « Œuvre du Maître Muhammad ibn al-Zayn qu’il lui soit pardonné »
vers 1320 - 1340
Prov. Sacristie de la Sainte-Chapelle de Vincennes.
Syrie
Laiton martelé, décor gravé et incrusté d’argent, d’or et de pâte noire

Il s’agit du chef-d’œuvre de l’art du métal islamique. Il est l’unique objet connu à porter six fois la signature de l’artiste, dont le nom incrusté d’argent est la seule inscription marquante. L’absence d’écriture monumentale est rare pour cette période mais se retrouve sur un petit bassin, du même auteur conservé au Louvre. Le décor montre, à l’extérieur, une suite de personnages, portant les emblèmes de leurs fonctions, liées à la chasse, au festin royal, au pouvoir (arc, masse d’arme et épée) ; ils convergent vers un souverain-chasseur, à l’intérieur, des scènes de chasse et de guerre alternent avec un souverain trônant. Dans les frises hautes et basses, à l’extérieur, deux blasons d’origine ont été rapidement recouverts par un troisième : le destinataire de l’objet reste donc énigmatique.
1601 : Employé pour le baptême de Louis XIII à Fontainebleau. Entre 1742 et 1791 : Associé à la figure du roi Saint Louis.1793 : Saisie révolutionnaire ; entrée au musée du Louvre
Département des Arts de l'Islam
LP 16



Contacts | Crédits