Cette oeuvre n'est pas visible actuellement dans les salles du Musée
Vue de RF 2011-3
Vue de RF 2011-3
Vue de RF 2011-3
Vue de RF 2011-3
Philibert Delorme
Lyon, 1514 - Paris, 1570

Arcade ionique du palais des Tuileries

Cette arcade, édifiée vers 1564-1567, est un fragment du palais des Tuileries qui s’étendait du pavillon de Flore au pavillon de Marsan. Entrepris par les architectes Philibert Delorme et Jean Bullant pour la reine Catherine de Médicis (1519-1589), il ne fut achevé que sous Louis XIV (1638-1715) par Louis Le Vau. Incendié en mai 1871, lors des troubles de la Commune, il fut démoli entre 1883 et 1889, mais plusieurs vestiges (dont cette arcade) furent conservés en raison de leur valeur artistique et historique.
Destinée à orner la galerie ouvrant sur le jardin, l’arcade constitue un manifeste de l’architecture de la Renaissance française.
Le choix de l’ordre ionique, construit selon la tradition sur les canons du corps féminin, permet à l’architecte de faire allusion à sa commanditaire et aussi de montrer son savoir géométrique, en particulier dans le tracé complexe de la volute en spirale du chapiteau. Le décor sculpté en bas relief qui orne les bagues placées sur le fût des colonnes est un portrait crypté de la reine : les torches, les plumes coupées et les miroirs brisés évoquent sa douleur face à la mort de son époux, le roi Henri II, tandis que les massues croisées et le fil à plomb représentent la force et l’équité de son gouvernement.

L’installation de cette œuvre a bénéficié du soutien du plan de relance
Département des Sculptures
R.F. 2011-03



Contacts | Crédits