Cette oeuvre n'est pas visible actuellement dans les salles du Musée
détail du foulard
détail du visage
Jean-Siméon CHARDIN
Paris, 1699 - Paris, 1779

Autoportrait aux bésicles
Signé et daté : Chardin 1771
Pastel sur papier gris-bleu
H. : 46 cm. ; L. : 38 cm.

Célèbre et recherché des amateurs pour ses peintures à l’huile de scènes de genre et de nature morte (visibles dans les salles voisines), Chardin dut y renoncer après 1770 : les pigments à base de plomb et leur liant constituant la peinture avaient progressivement brûlé les yeux de l’artiste. Il se consacra alors au pastel. Durant ses dernières années, il multiplia autoportraits et images de ses familiers. On notera ici comment le modèle a saisi l’effet de grossissement produit par ses bésicles sur l’attache de son nez à sa joue.
Département des Arts graphiques
Inv. 25206



Contacts | Crédits