Denon
Entresol
Galerie d'épigraphie
Salle 171

Stèle funéraire
Vers 150 - 100 avant J.-C.
Nicomédie, royaume de Bithynie (Turquie actuelle)
Marbre
La peinture rouge des lettres est moderne ; les acrotères du fronton manquent
H. : 75 cm. ; L. : 36 cm. ; Pr. : 7 cm.

Mènios, fils d'Hermaios,
son épouse, Nikopolis,
leur fils, Démétrios ;
adieu !

Cette stèle marquait l'emplacement des tombes de toute une famille. Elle est
ornée d'une scène de banquet, très souvent utilisée dans un contexte funéraire. Les proportions des personnages sont hiérarchiques : les parents, au centre, sont d'une taille bien supérieure à l'enfant, à droite, et aux serviteurs, à gauche. A la mode grecque, l'homme, Mènios, est représenté à demi couché tandis que sa femme, Nikopolis, est assise devant lui, le voile sur la tête comme toute femme mariée. Les deux époux sont couronnés, assimilés, dans la mort, à des héros. Leur fils se tient debout à droite et semble tenir dans la main gauche un volumen, rouleau de papyrus. A gauche, une petite servante assise a le geste de l'affliction caractéristique, la main droite sur la joue. A ses pieds, un petit serviteur, bras croisés, porte la courte tunique des esclaves.
Collection de Charles de Peyssonel (1700-1757) constituée vers 1745, au Cabinet du Roi à partir de 1749, dépôt du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de Paris (inv. 12), 1929 (MND 1775)
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Ma 4501



Contacts | Crédits