Richelieu
2 e étage
Galerie Médicis
Salle 801

détail des lions
détail du roi et de la reine
Petrus Paulus RUBENS
Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640

L'Arrivée de la reine à Lyon, ou La Rencontre du roi et de la reine, le 9 décembre 1600
H. : 3,94 m. ; L. : 2,95 m.

Dans la réalité historique, Marie était arrivée à Lyon dès le 3 décembre, mais Henri, finalement moins empressé qu'il ne voulait bien le dire, ne la rejoignit à Lyon que dans la nuit du 9 au 10.
L'emphase de l'épopée est, ici, à son comble puisque Henri IV est transposé en Jupiter et Marie de Médicis en Junon, assistés par l'Hymen ; la ville de Lyon figure assise sur le char qui apporta la reine, comme dans les entrées de ville avec cortèges. Un jeu de mots sur les lions de l'attelage souligne l'allusion à Lyon qui est représentée d'ailleurs dans le paysage du fond, tandis que les amours chevauchant lesdits lions sont là pour affirmer selon le langage emblématique de l'époque que l'Amour est supérieur à la Force, idée déjà exprimée dans le tableau d'Henri IV recevant le portrait de la reine (INV. 1772).
Département des Peintures
INV. 1775



Contacts | Crédits