Richelieu
Rez-de-chaussée
Salle du code d'Hammurabi
Salle 227
Vitrine 6 : La Mésopotamie, première moitié du IIe millénaire avant J.-C. ; Figurines et reliefs estampés en terre cuite
L'art de la terre cuite est à son apogée durant la première moitié du IIe millénaire avant J.-C.
Figurines et modèles réduits sont obtenus par modelage mais surtout par estampage dans les moules ; productions à bon marché, ces terres cuites étaient fabriquées en très grand nombre.
On en a retrouvé en abondance aussi bien dans des temples que dans les habitations ou des tombes.
On ne connaît par leur fonction exacte : ex-voto, ou sortes d'« images pieuses » de l'époque, ces petits bas-reliefs évoquent une religion populaire plus proche de l'homme et de ses préoccupations quotidiennes que la religion officielle.
Représentations de femmes nues se rattachant à des rites de fécondité, images du dieu mort allongé dans son cercueil évoquant le mythe de Dumuzi, celui de la disparition et de la renaissance annuelle de la végétation, Ishtar, déesse de l'amour et de la guerre, sont parmi les thèmes les plus fréquents.
Des scènes de la vie quotidienne sont parfois aussi représentées : artisans au travail, musiciens, danseurs, animaux ...


Combat de deux chiens tenus par deux gardiens
Terre cuite
7.5 H ; 11.6 L ; 1.4 EP

Acquisition 1943
Département des Antiquités orientales
AO 19704



Contacts | Crédits