Cette oeuvre n'est pas visible actuellement dans les salles du Musée
détail de Pâris et Hermès
détail des trois déesses
détail du rinceau
Mosaïque de sol : le jugement de Pâris
115 - 150 après J.-C.
Antioche sur l'Oronte (actuelle Antakya), Turquie. Maison de l'atrium
Marbre, calcaire et pâte de verre
l. : 1,86 m. ; L. : 1,86 m.

Cette mosaïque était associée à d'autres pavements représentant Aphrodite et Adonis, un concours de boisson entre Héraclès et Dionysos, un satyre et une ménade qui sont aujourd'hui dispersés dans plusieurs musées étrangers. Le panneau décorait la salle à manger (triclinium) d'une maison construite à l'époque augustéenne et plusieurs fois remaniée. La finesse d'exécution du sujet rappelle que ce thème s'inspire sans doute de la peinture murale. Le berger Pâris, en présence d'Hermès, doit remettre la pomme d'or à la plus belle des trois déesses : Athéna, Héra ou Aphrodite. Il choisira Aphrodite.
Antioche, mission du Louvre et de l'université de Princeton, 1932
Don, 1936
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
N° d'entrée MND 1945
(n° usuel Ma 3443)



Contacts | Crédits