Sully
1 e étage
Le Nouvel Empire
Salle 637
Vitrine 1/Galerie d'étude : La 18e dynastie. Les fouilles du Gebel Zeit
A la Deuxième Période Intermédiaire et au début du Nouvel Empire, entre 1800 et 1500 avant J.-C., les Egyptiens ont exploité des mines de galène (sulfure de plomb, le kohol destiné à farder les yeux) dans la montagne au bord de la mer Rouge.
Un petit sanctuaire à la déesse Hathor, patronne des mines, en usage un peu plus longtemps, a livré les restes d'objets déposés en offrande à cette grande déesse de l'amour.
Ce sont essentiellement des figurines de femmes nues, modelées en terre cuite, aux visages à peine esquissés, mais aux fesses très développées, habillées de tissus de lin et parées de bijoux.
Le type de figurines le plus spectaculaire est celui des femmes à la tête percée de trous où l'on accrochait des fils de lin garnis des perles en terre crue, plus rarement en coquillages (E 27257, E 27262, E 27263, E 27264).


Figurines sans leur parure
terre cuite
H. : 15 cm. ; L. : 8,10 cm.

Les figurines les plus anciennes du Gebel Zeit (vers 1800 - 1600) seraient les femmes nues à perruques en trois parties.
Certaines portent un enfant dans les bras ou sur le dos. Les pointillés sur le corps sont peut-être des tatouages.
Département des Antiquités égyptiennes
E 27262, E 27256, E 27264, E 27257,
E 27263,E 27261, E 27259, E 27260,
E 27258, E 27255, E 27276, E 27280,
E 27281



Contacts | Crédits