Denon
Rez-de-chaussée
Cour du Sphinx
Salle 31

Autre vue
Vue de dos
notice de la statuette Br 4419
notice de la statuette Ma 2595
Torse féminin du type de "l'Aphrodite de Cnide''
Oeuvre d'époque romaine impériale (IIe siècle après J-C ?)
Marbre de Paros
H. : 1,22 m.

Ce torse appartenait à une réplique de l'Aphrodite de Cnide connue par des monnaies de cette cité d'Asie Mineure, des nombreuses autres copies plus complètes et une abondante littérature antique. La statue représentait la déesse prête aux ablutions rituelles, la main droite couvrant le sexe, la main gauche soulevant une draperie qui retombait sur un vase placé à côté d'elle. L'original est donné à Praxitèle, sculpteur du IVe siècle avant J.-C., par Pline l'Ancien, auteur latin du Ier siècle après J.-C. dans son Histoire Naturelle (36, 20-21), et par Lucien, auteur grec du IIe siècle après J.-C. dans ses Statues (6-1-1) et ses Amours (13-14).
D'après Athénée (13-590), auteur grec du IIIe siècle après J.-C., la courtisane et amie du sculpteur, Phryné, aurait servi de modèle. Pline rapporte par ailleurs que la statue, le premier nu de la sculpture grecque, aurait d'abord été refusée par les habitants de Cos qui lui préférèrent une Aphrodite vêtue. Très célèbre dans l'Antiquité, le motif inspira de nombreuses variantes hellénistiques et romaines (voir les statuettes Ma 2595 et Br 4419).
Provenance inconnue
Visible avant 1870 dans le jardin du Luxembourg
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
N° usuel Ma 2184



Contacts | Crédits