Richelieu
Rez-de-chaussée
Chartres
Salle 203

détail du visage
Ces quatre statues d’anges, ainsi que trois autres conservées au musée national du Moyen Âge, ont été découvertes à des dates diverses dans des collections privées. On peut supposer que ces sculptures ornaient le porche du transept de la prieurale dominicaine Saint-Louis à Poissy, fondée par le roi Philippe IV le Bel en l’honneur et sur le lieu de naissance de son grand-père, Louis IX, canonisé en 1297. Parmi les statues conservées, deux anges sonnent la trompette pour annoncer le Jugement dernier, un autre tient les clous de la Crucifixion, d’autres s’apprêtent à distribuer des couronnes aux élus.

Île-de-France
début du XIVe siècle

Ange tenant une couronne
Pierre
H. : 1,05 m. ; L. : 0,31 m. ; Pr. : 0,27 m.

Acquis en 1852
Département des Sculptures
M.L. 112



Contacts | Crédits