Denon
1 e étage
Galerie d'Apollon
Salle 705

détail
A la demande de Louis XIV, Charles Le Brun composa à partir de 1663 un décor consacré à la course du soleil à travers le temps et l'espace. Apollon, dieu romain du soleil, donna à la galerie son nom. Du décor de Le Brun, inachevé, subsiste trois compositions.
Au cours de la seconde moitié du XVIIIeme siècle, quand l'Académie de Peinture occupait la galerie, les peintres Taraval, Durameau, J. J. Lagrenée, Callet et Renou complétèrent le décor par des toiles qui étaient leur morceau de réception à l'Académie. De 1848 à 1850, la galerie fut restaurée par l'architecte Duban qui commanda à Delacroix l'immense composition centrale, et à Müller et Guichard deux compositions.


Eugène DELACROIX
Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863

Apollon vainqueur du serpent Python
H. : 8 m. ; L. : 7,50 m.

Peinture centrale du plafond de la Galerie d'Apollon, commandée en 1850 et peinte de 1850 à 1851.
Département des Peintures
INV. 3818



Contacts | Crédits